Mayyasroom la femme qui crée des oeuvres d'art avec un beauty blender ...

Partons à la découverte de Mayyasroom, une makeup Artist qui casse les codes et met en exergue tout le côté ARTISTIQUE de ce beau métier !




Pourrais-tu te présenter en quelques mots pour celles qui ne te connaissent pas (formation ou métier initial, pays où tu exerces, depuis combien de temps exerces-tu) ?

Je m’appelle Adjiratou BA, je suis née au Congo, j’y ai vécu quelques années de même qu’au Sénégal dont je suis également originaire, puis je me suis installée en France en 1994 avec ma famille. Aujourd’hui, je me considère comme issue du métissage de ces trois cultures, elles font partie intégrante de ce que je suis et ont forgé ma personnalité de femme mais aussi mon identité professionnelle. 

Dans la vie, j’exerce le métier de Makeup artist sous le nom de MAYYASROOM.

Concernant mon parcours, il est un peu atypique, j’ai poursuivi des études en mécanique automobile et j’ai obtenu mon concours de technicien supérieur qui m’a permis de décrocher mon premier poste à responsabilités.

Mais dans mon quotidien, j’ai toujours mené une double-vie partagée entre mon métier qui est très masculin et une activité beaucoup plus girly en autodidacte : le maquillage !

J’ai donc entrepris en parallèle de mon métier plusieurs formations diplômantes en vue de me professionnaliser : d’abord chez Makeup Forever avec le diplôme « Black beauty », puis une seconde formation avec le talentueux Makeup artist Russe Denis Kartashiev pour obtenir le titre de « Fashion transformation & creative makeup » .

Les nombreux encouragements reçus à cette époque m’ont fait prendre conscience que nous n’avons qu’une vie et que tant qu’à faire, autant la vivre sans regrets ! C’est donc après 17 ans de métier dans la mécanique que j’ai décidé de vivre pleinement de ma passion et de me lancer dans le projet de ma vie : MAYYASROOM.

Après avoir quitté mon job, j’ai décidé d’intégrer une école réputée en techniques de maquillage « Néo Christian Chauveau » et j’ai obtenu le diplôme de « Maquillage artistique, beauté, FX (effets spéciaux) et Cidesco international ».

Il était pour moi important de me former car au-delà du fait d’être autodidacte qui est très noble, j’avais besoin d’acquérir une maîtrise suffisante des différentes techniques pour mieux exploiter mon potentiel d’artiste et ma créativité.

 Mayyasroom au salon My Foul'art



Quand as-tu su qu’une carrière dans la beauté était faite pour toi ?

J’ai toujours été une grande passionnée de maquillage. Au début, j’ai d’abord été sollicitée dans mon entourage proche pour maquiller lors d’évènements familiaux, puis petit à petit, de fil en aiguilles et de bouche à oreille, je me suis retrouvée à maquiller des mannequins à l’occasion de défilés de mode, à maquiller pour des shootings de créateurs, pour des mariages et autres évènements. 

A un moment donné, l’envie de maquiller dans mon quotidien était tellement forte qu’il m’a semblé évident que je devais me donner à 100% dans ma passion et me poser les bonnes questions quant à la vie professionnelle que je souhaitais mener.




Quels sont les personnes ou personnalités qui t’ont inspirées tout au long de ta carrière ? 

J’ai toujours été très admirative de ma famille qui est une famille de battants : je pense très souvent à la période de mon enfance où je me revois aux côtés de ma mère, une maman touche à tout, très manuelle et dotée d’une créativité sans limite. Elle est aujourd’hui ma principale source d’inspiration. Et à côté de cela, je suis très inspirée par des personnes comme PAT Mcgrath, l’une des plus talentueuses Makeup artist de sa génération à mes yeux, OPRAH Winfrey pour ses nombreux engagements, son parcours et sa combativité et aussi BOBBY Brown pour sa créativité.




Ou puise-tu ton inspiration pour tes créations et comment définirais-tu MAYYASROOM ?

Je dirais que je puise mon inspiration autour de moi, déjà dans mes différentes cultures, dans mes voyages, dans les expositions que je visite car j’adore l’art, en me baladant dans les rues de Paris... Je me construis tous les jours un peu plus, je suis curieuse de tout ce qui m’entoure et constamment en quête d’inspiration. 

L’erreur numéro un que les femmes commettent en maquillage ? 

Je pense à deux choses : la première erreur c’est de toujours vouloir avoir une teinte plus claire que sa carnation de base lorsque certaines se maquillent. Et la deuxième erreur est de ne pas bien soigner sa peau avant de se maquiller. Se sublimer grâce au maquillage est une chose mais prendre soin de sa peau en amont est la base d’un maquillage parfait !



Si l'on devait investir dans un produit de beauté (soin ou makeup), lequel serait-il ?

Je dirais le fond de teint malgré qu’il y ait aujourd’hui beaucoup plus de marques de cosmétiques proposant des bons fonds de teint, malheureusement toutes ces marques ne travaillent pas encore les sous-tons adaptés aux peaux blacks et je trouve cela dommage.



Ton produit de maquillage préféré, celui dont tu ne peux pas te passer ? 

Mon baume à lèvres !



Qu’est-ce qui selon toi est la raison de ta notoriété aujourd’hui ? (oui on ne va pas se mentir BEAUCOUP savent qui tu es 

Sincèrement je suis incapable de répondre à cette question. Les choses se sont enchainées pour moi, je me suis retrouvée du jour au lendemain à maquiller pour de supers projets et évènements mais je pense que tout s’est fait grâce au bouche à oreille… J’essaie juste de faire ce que j’aime et lorsque je maquille, j’aime transmettre mes émotions qui, je pense se retrouvent dans mon travail et si les gens le ressentent, pour moi c’est gagné !

As-tu des projets que tu souhaites développer ?

Je vous réserve beaucoup de surprises, j’ai des projets en cours mais étant superstitieuse chuuut…vous en saurez un peu plus le temps venu ;) !

Quels conseils peux-tu donner à une personne qui souhaite se lancer et réussir dans le monde de la beauté aujourd’hui ?

Ne jamais baisser les bras, bien s’entourer, être curieuse de son marché, de son art et cultiver son style.

Si tu n’étais pas mua quel métier aurais-tu exercé ?

Huuuum…étant très manuelle, je pense que je serais soit toujours dans l’ingénierie automobile car j’adore les voitures et ce milieu, ou alors décoratrice, voire même peintre.

J'espère que vous avez autant apprécié que moi, découvrir le parcours atypique de cette talentueuse MUA, qui nous prouve simplement que suivre sa passion est souvent le meilleur chemin à emprunter.

Merci infiniment à Mayyasroom d'avoir partagé ses informations avec nous. N'hésitez pas à faire un tour sur sa page IG @mayyasroommua pour décourvrir son univers. Je remercie également son équipe très réactive qui m'a aidée à réaliser cette interview.

Riroo