L'explosion de la contrefaçon des produits de maquillage

Lorsque Haven Cruise s'est réveillée lors d'une chaude matinée de juillet en Floride, il semblait que des fragments de verre déchiraient sa peau fragile. "C'était presque comme si j'avais mes pores qui me pendaient au visage", se souvient-elle. "C'était tellement choquant."

Le responsable du bureau a remarqué que la réaction cutanée était à l'endroit exact où elle avait appliqué sa poudre Ben Nye pour fixer son correcteur - un truc qu'elle a appris des experts beauté qu'elle suit sur YouTube. Le seul problème ? Le produit qu'elle utilisait n'était pas légitime ; C'était une imitation peu coûteuse qu'elle a trouvée pour 6 $ (initialement 22,50 $) en ligne. " à la vue du produit, j’ai directement cliqué sur ajouter au panier avec enthousiasme et n'ai pas fait mes recherches", dit-elle. "J'étais tellement excitée à l’idée de pouvoir l'essayer - il mentionne même dans le titre que Kim Kardashian l'utilise".

Ceci est l’exemple d’une seule personne, présenté par le site www.refinery29.com, mais combien d’entre nous sont ou ont été victimes de ce genre d’arnaques ?

 

Au cours de la dernière année, la catégorie maquillage a explosé avec une croissance de 12% en 2016. La contrefaçon s’est donc énormément développée suite à ce boum et à la sortie de certains produits très prisés par les acheteuses (10% des produits commercialisés sur internet). Certaines usines surfent donc sur la vague de succès de ces produits, pour fabriquer de la contrefaçon à des prix défiant toute concurrence, sans oublier que les ventes de produits de maquillage sont les seules à résister au ralentissement économique.

Ces rouges à lèvres, fards à paupières, mascaras non authentiques peuvent se révéler très dangereux pour nous, car ils sont directement appliqués sur notre peau. On y retrouve très souvent de l’arsenic, du plomb, du mercure et même des excréments d’animaux.

Comment éviter de tomber dans le piège ?

Il suffit déjà de comparer les prix du produit que vous achetez chez un particulier, dans un groupe ou sur un site internet un peu douteux, à son prix d’origine. Si la différence est de 5 à 10 euros moins cher, il y’a quand même anguille sous roche non ? Sans oublier que beaucoup de produits ne passent bien évidemment pas par des grossistes, des boutiques non officielles ou des particuliers, exemple cet extrait de l’onglet contrefaçon du site MAC cosmetics :

M·A·C Cosmetics ne vend pas ses produits par l’entremise de particuliers ou de vendeurs de rue, dans les marchés aux puces, sur les sites internet d’enchères, dans des boutiques indépendantes ou chez les détaillants non autorisés. M·A·C ne vend pas en gros sur Internet.

Pour être certain d’acheter des produits M·A·C authentiques, vous pouvez consulter notre page « Trouver une Boutique », où vous trouverez la liste des détaillants autorisés près de chez vous. Vous trouverez également les produits M·A·C sur le site officiel WWW.MACCOSMETICS.FR. Les membres M·A·C PRO peuvent acheter leurs produits M·A·C et obtenir leur rabais dans les boutiques PRO.

 

En conclusion, faites très attention à ce que vous achetez sur les sites étrangers, les groupes Facebook et entre particuliers car plusieurs cas d’allergie et de réactions cutanées vraiment graves nous sont cachés chaque jour (suppression de commentaires sur certains sites par exemple), dû à la composition de ces produits contrefaits. Les marques à petit prix existent, ce n’est pas pour rien. Tout le monde peut trouver son bonheur en fonction de ses moyens et mettre une contrefaçon de makeup n’est pas comme porté un faux sac Louis Vuitton. Le but d’acheter une marque spécifique est justement pour le rendu, personne ne se balade avec une palette Huda sous le bras pour montrer que les fards à paupières qu’elle porte provienne de la marque.

Sur ce, prenez soin de vos jolis visages les beautés et écrivez moi sur instagram si vous voulez parler de l’article… Ou d’autre choses.